Le parti ‘’Patriyòt Rasanble pou Sove Lakay’’ (PARASOL) plaide pour une meilleure intégration des prostituées dans la vie sociale en Haïti. En conférence de presse ce lundi, le responsable de PARASOL,Yvon Bonhomme évoque l’inefficacité des ministères des affaires sociales et à la la condition féminine comme à l’origine de cette situation difficile que connait les femmes prostituées.

Port-au-Prince, le 31 mai 2021 :- Pour des prostituées plus respectées et plus intégrées au sein de la société haïtienne, le parti, ‘’Patriyòt Rasanble pou Sove Lakay’’ (PARASOL) enjoint l’Etat à jouer pleinement son rôle. Le responsable de PARASOL dresse un tableau sombre de la situation des travailleuses de nuit dans le pays.

Yvon Bonhomme dénonce en effet, des actes d’agression dont subissent cette catégorie, ce au vu et au su de l’État haïtien. L’homme politique engage ce plaidoyer, environ24 heures après la célébration de la fête des mères.

Yvon Bonhomme, dénonce par ailleurs l’ingratitude de la société vis-à-vis des femmes de nuit. Il exige aux autorités compétentes qu’elles prennent les dispositions nécessaires pour améliorer la qualité de vie des femmes en générale, ce qui selon lui, aurait évité aux jeunes filles de se livrer à la prostitution.

Enfin , le leader politique appelle à une redéfinition du ministère des affaires sociales et du travail ainsi que celui à la condition féminine et aux droits des femmes dans la perspective de garantir la plénitude des droits de cette catégorie marginalisée.

Vant Bèf Info ( VBI)