A propos du Parti

Patriyòt Rasanble pou Sove Lakay (PARASOL)

Le 2 juillet 2009 dans un contexte particulier, la structure engagée PARASOL est fondée par Yvon Bonhomme et l’Ex-Ambassadeur Myrtho Bonhomme.  Membre d’une plateforme politique, cet outil idéologique prônait l’inclusion sociale et également participa à tous les niveaux aux élections de 2009-2010, qui ont conduit au pouvoir le Président Joseph Michel Martelly.

Voulant s’impliquer dans la dynamique de renforcement de la démocratie dans le pays, le PARASOL s’était fait remarquer par les élections de 2010, malgré son jeune âge et un certain manque de notoriété.  À  l’instar d’autres formations politiques, dont Fanmi Lavalas, ladite Plateforme s’est vue arbitrairement excluse de la course électorale, une décision non-conforme à la loi mère, adoptée sans tenir compte des prescrits initialement mentionnés dans la loi électorale.  La Plateforme a fustigé cette décision illégale, émaillée de couleur politique et non appropriée. Le CEP a décidé ipso facto le retrait du projet de candidatures des nommés Yvon Bonhomme et Myrtho Bonhomme respectivement candidats à la Présidence et au Sénat de la République pour le Département de l’Ouest.

Environ deux (2) ans plus tard, soit au premier trimestre de l’année 2012, sous le leadership de Yvon Bonhomme, la Plate-forme PARASOL (quasiment dysfonctionnel depuis son éviction abusive du processus électoral de l’époque), a dû se transformer en Parti politique.

En ce sens, des démarches ont été entreprises afin de le mettre en règle avec les dispositions du Décret-loi datant du 30 Juillet 1986, régissant la matière, puis remplacées par la loi de Février 2013, portant sur la formation, le fonctionnement, l’organisation et le financement des partis politiques.  Ainsi, le Parti politique dénommé ‘’Patriyòt Rasanble pou Sove Lakay a légalement vu le jour, et ayant adopté l’acronyme PARASOL’’, Enregistré dans les registres du Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique depuis Février 2012, le PARASOL obtînt  depuis le 24 juillet 2012, un certificat de reconnaissance Légale, dûment signé par les responsables du Ministère.